Le job dating, une technique de recrutement décontractée qui plaît à toutes les générations

par Acticall sitel group dans Développement RH | le 22/09/2017 | lu 392 fois

http://www.actimag-relation-client.com/sites/default/files/styles/alt/public/field/image/jobdating.jpg?itok=A5VilzLw

La presse ne tarit pas d’éloges sur le « job dating », qui voit ses adeptes de plus en plus nombreux. Immersif et dynamique, il casse les codes traditionnels du recrutement. Retour sur les premiers « job dating » organisés par les équipes RH Acticall Sitel. 

Tout a commencé sur le site de Tarbes fin avril 2017. La directrice du site, Isabelle Chaudy, souhaitait mieux faire connaître Acticall dans la région, et « donner une image plus jeune et plus fun » des métiers de la Relation Client. Une idée émerge alors, celle d’organiser une session de « job dating » hors des murs de l’entreprise, où les candidats pourraient rencontrer à la fois les équipes des Ressources Humaines, mais aussi de potentiels futurs collègues. La session de job dating organisée est un succès :

« Grâce à cette opération, nous avons dynamisé le processus de recrutement. Les candidats étaient plus détendus, les codes et les barrières sont tombés, ce qui nous a donné une vision différente en tant que recruteurs, et permis à certains candidats de se projeter chez Acticall » explique Isabelle Chaudy.

Tout le monde y gagne 

Ce premier « job dating » en mai 2017 a fait des émules au sein des équipes des sites Acticall Sitel ; en juillet 2017, c’était Acticall Clermont-Ferrand qui organisait son job dating dans ses locaux. Une véritable immersion des candidats, qui ont pu aller à la rencontre de leurs futurs collègues, conseillers, superviseurs, chefs de plateau… et découvrir leur futur cadre de travail. Ce sont ces spécialistes métier qui ont présenté l’entreprise aux candidats, avant qu’ils ne soient reçus en tête à tête par les équipes des ressources humaines. Les candidats étaient venus nombreux car de nombreux postes étaient à pourvoir, et cette session a permis d’effectuer un pré-recrutement efficace, donnant lieu pour ceux qui s’y sont distingués à un second entretien.

« Le job dating n’est pas une fin en soi, il ne se suffit pas à lui-même et n’a pas vocation à remplacer tout le processus de recrutement. En revanche, il présente des avantages considérables.  C’est un gain de temps pour les candidats eux-mêmes, qui découvrent d’emblée l’entreprise, voient immédiatement s’ils arrivent à s’y projeter et si l’univers des métiers de la relation client et la culture Acticall Sitel leur convient. Mais c’est également un immense gain de temps pour nous, recruteurs, qui rencontrons en pré-sélection des dizaines de candidats là où une journée d’entretiens ‘’classiques’’ ne nous le permettrait pas » commente Sandrine Bernard, Responsable des Ressources Humaines sur le site de Clermont-Ferrand.

Replacer l’humain au cœur du recrutement

C’est à Blois, dans un bar à l’ambiance cosy et chaleureuse que se déroulera la prochaine session de « job dating » le 28 septembre. Le « 300 grammes », situé en plein centre-ville, accueillera les candidats de 17h à 20h. Huit tables ont été réservées pour l’occasion, et un espace d’attente convivial est aussi prévu. L’équipe des ressources humaines sera entourée de chefs de plateau, de superviseurs, de formateurs… de futurs collègues… C’est dans cet esprit que Stéphane Nicolas, directeur du site Acticall à Blois, a mobilisé ses équipes :

« Cette nouvelle façon de recruter casse les codes de l’entreprise, c’est original, les horaires et le lieu choisis permettent à des personnes dont la disponibilité est réduite en journée de venir à notre rencontre dans un cadre informel. L’idée est de vraiment mettre à l’aise les candidats, c’est un pré-recrutement où le facteur principal est l’humain. Nous rencontrons une personne avant de découvrir un CV ».

Car ce qui plaît dans la formule du job dating, c’est bien la place donnée à l’humain : les candidats sont davantage sélectionnés sur leur personnalité, leur attitude et les compétences qu’ils mettent en valeur pendant l’entretien plutôt que sur leur CV… Il est plus un support de discussion qu’un premier élément de sélection, et c’est ce qui fait le succès du concept.

Ce qu’en disent les candidats

Car ce sont encore ceux qui ont vécu un « job dating » qui en parlent le mieux, voici quelques verbatims de candidats au micro de France Bleu Auvergne, un reportage réalisé et diffusé à la suite du job dating à Clermont-Ferrand.

« Un parcours de recrutement très différent d’un entretien standard. Habituellement les entretiens sont très stressants pour le candidat, on nous pose des questions banales dans un petit bureau avec 1 ou 2 recruteurs. On est souvent mal à l’aise. Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de discuter avec 5 personnes différentes qui savent mettre le candidat à l’aise. Ce job dating m’a beaucoup plu et renforce mon intérêt pour l’entreprise. »

Lola - Candidate au job dating - 24 ans

«  Le concept du job dating est plus riche qu’un entretien classique. Ça permet d’avoir une meilleure idée de l’entreprise et des missions qui pourraient nous être confiées. »

François - Candidat au job dating - 26 ans

«  C’est la première fois que je participe à un job dating. J’avais peur d’être déstabilisé mais finalement nous sommes accueillis et mis à l’aise dès le début du parcours. Une fois dans le circuit, tous les entretiens s’enchaînent très rapidement, on n’a pas le temps de stresser. J’ai adoré le concept, tous les entretiens devraient se passer comme ça ! »

Nicolas - Candidat au job dating - 28 ans

«  Chaque interlocuteur est différent, on pourrait croire que c’est autant de chances de ne pas plaire, mais au contraire, ils sont tous très abordables et à l’écoute de nos réponses. On voit qu’ils connaissent le métier. C’est un système de recrutement très perturbant pour une personne de mon âge, il casse les règles, mais c’est une bonne chose, je le recommande vraiment. »

Nadine - Candidate au Job dating – 46 ans

 

L'auteur